08/03/2012

spots walons / proverbes & expressions en langue wallonne (sûte / suite)

600     

orèye

Awè dès-orèyes come dès fouyes di djote.

T. L. Avoir des oreilles comme des feuilles de chou.

Se dit de quelqu'un qui a des oreilles démesurément longues et décollées.

 

601      

orèye

I n' èst nin co r'ssouwè drî sès-orèyes.

T. L. Il n'est pas encore séché derrière ses oreilles.

Se dit plaisamment de quelqu'un qui n'a pas encore acquis l'expérience nécessaire soit pour se mêler à une dis­cussion, soit pour entreprendre une affaire.

 

602     

ossi

BRANLER

I osse o mantche.

T. L. Il branle dans le manche.

Se dit à propos de quelqu'un qui perd la confiance et pour qui la situation devient précaire.

Par extension, se dit d'une personne malade dont l'état de santé ne fait que s'empirer.

 

603     

ostèye

OUTIL

C' èst l' ostèye qui faît l' ovrî.

T. L. C'est l'outil qui fait l'ouvrier.

I! faut de bons instruments pour faire un bon ouvrage.

 

604     

ou

ŒUF

Dj' in.me estant deûs-ous qu' on canada.

T. L. J'aime autant deux œufs qu'une pomme de terre.

C'est porter tout naturellement son choix sur ce qui a le plus de valeur lorsqu'il est permis de choisir.

Se dit aussi parfois lorsque l'on cherche à améliorer sa situation.

 

605     

ou

I n' faut nin gâté I' vote por-on-ou.

cf. - vote 997.

 

606     

ou

I vaut mia awè l'ou è s' mwin qu' au cu do l' poye.

T. L. Il vaut mieux avoir l'œuf dans la main que dans le cul de la poule.

Il y a plus de certitude à posséder qu'à espérer.

 

607     

ou

Li ci qui prind on-ou, pudreut bin on boû.

T. L. Celui qui prend un œuf, prendrait bien un bœuf.

Dès qu'on est entré dans la voie du vice, on n'est plus arrêté par rien. Ce n'est pas la valeur de ce qu'on dérobe qui rend l'action plus ou moins coupable.

 

608     

ou

I n' faut nin mète tos sès-ous dins l' min.me pani.

T. L. Il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

On ne doit pas placer tous ses fonds dans une même affaire. Il ne faut pas faire dépendre d'une seule chose son sort, sa fortune, son bonheur.

 

609     

ou

Ièsse pèlè come on-ou.

cf. - pèle 673.

 

610     

ou

S' il aureut dès-ous, i freut bin dès scaugnes.

cf. - sicaugne 809.

 

611      

oucha

OS

Il î a lèyi sès-ouchas.

T. L. Il y a laissé ses os.

cf. - ozète 628.

 

612     

oucha

N' awè qui l' pia su lès-ouchas.

T. L. N'avoir que la peau sur les os.

Se dit d'une personne ou d'un animal fort maigre.

 

613     

oucha

On n' dimande nin à on tchin, s' i vout on-oucha.

cf. - tchin 922.

 

614     

ouy

OUY

ŒIL

Cligni d' l'ouy.

T. L. Cligner de l'œil.

C'est faire un clin d'œil à quelqu'un. C'est aussi s'évanouir.

 

615     

ouy

Èlle a dès-ouys qui satchèt à brayète.

T. L. Elle a des yeux qui tirent à braguette.

Se dit d'une femme qui a un regard plein de désir pas­sionné.

 

616     

ouy

Awè dès-ouys au trau di s' cu.

T. L. Avoir des yeux au trou de son cul.

Se dit de quelqu'un à qui rien n'échappe, qui voit tout et sait tout.

 

617     

ouy

Awè lès-ouys pus grand qui l' vinte.

T. L. Avoir les yeux plus grand que le ventre.

C'est se servir, lors d'un  repas, bien au-delà de son appétit et par conséquent en laisser sur l'assiette.

C'est aussi  entreprendre une chose au-dessus de ses moyens.

 

618     

ouy

Awè on-ouy qui dit mèrde à l'ôte.

T. L. Avoir un œil qui dit : merde, à l'autre.

C'est être bigle. Variantes : 619 et 620.

 

619     

ouy

Waîti su Lîdje, si Nameur ni brûle nin.         

T. L. Regarder sur Liège, si Namur ne brûle pas.

Chercher erronément.

 

620     

ouy

Waîti su l' tauve po veûy s' i gn-a do pwin o l' drèsse.

T. L. Regarder sur la table pour voir s'il y a du pain dans l'armoire.

Chercher erronément.

 

621      

ouy

Ni lèyi qu' lès-ouys po braîre.

T. L. Ne laisser que les yeux pour pleurer. C'est tout ravir, réduire au désespoir.

 

622     

ouy

Lèyi gotè l' ouy.                                

T. L. Laisser goutter l'œil.

C'est être ému, pleurer.

= Fè p'chî s'-t-ouy.

T.L. Faire pisser son oeil.

 

623     

ouy

Il a co l' fleûr su l' ouy.

cf. - fleur 403.

 

624     

ovradje

OUVRAGE

Awè d' l' ovradje à tchîr dissus.

T. L. Avoir de l'ouvrage à chier dessus.

Se dit quand on est surchargé de travail.

 

625     

ovradje

C' èst d' l' ovradje di pourcia.

T. L. C'est du travail de pourceau.

Se dit à propos d'un travail exécuté en dépit du bon sens,  malproprement.

 

626     

ovradje

C' è-st-on arèdji po l'ovradje qu' èst faît.

T. L. C'est un enragé pour le travail terminé.

Se dit d'un paresseux qui profite volontiers du travail d'autrui.

 

627     

ovrî

OUVRIER

C' èst l' ostèye qui faît  l' ovrî.

cf. - ostèye 603.

 

628     

osète

HOUSEAU

I 1î a lèyi sès hosètes.

T. L. Il y a laissé les houseaux.

C'est-à-dire qu'il en est mort, mais aussi qu'il en a fait pour sa fortune, sa santé.

 

629      

pagna

PAN  de CHEMISE

Awè do stron à s' pagna (= à s' cu).               

T. L. Avoir de l'étron à son pan de chemise (/ à son cul).

C'est avoir quelque chose à se reprocher, n'être pas en paix avec sa conscience.

 

630     

pani

PANIER

I faut todi rinde li pani pa l'anse.

T. L. Il faut toujours rendre le panier par l'anse.

Cela signifie qu'il faut toujours être prêt pour la riposte.

 

631      

pani

On lî a frochi s' pani.

cf. - frochi 414.

 

632     

pani

I n' faut nin mète tos sès-ous o l' min.me pani.

cf. - ou 608.

 

633     

panse

PANSE

I vaut mia bèle panse qui bèle mantche.

T. L. Il vaut mieux belle panse que belle manche.

Il est préférable de se nourrir convenablement que de se-priver afin de faire étalage de toilette au détriment de sa santé.

 

634     

panse

Awè pus d' panse qui d'tètes.

T. L. Avoir plus de panse que de seins.

Se dit d'une femme excessivement plate de poitrine.

107

 

635     

panse

Il a s' panse què lî plake à s' cu.

T. L. Il a sa panse qui lui colle au cul.

Se dit de quelqu'un affreusement maigre.

 

636     

panse

Tot à s' panse èt rin à s' dos.

T. L. Tout à sa panse et rien sur le dos.

C'est tout dépenser pour faire bonne chère et négliger de se bien vêtir.

 

637     

panse

Fè di s' panse.

T. L. Faire de sa panse. C'est être fat.

 

638     

panse

Awè lès trwès-quârts do l'lune è s' panse.

T. L. Avoir les trois quarts de la lune dans sa panse. C'est être toqué, simplet.

 

639

panse

On n' sét jamaîs ç' qu' i gn-a o l' panse do juje.

T. L. On ne sait jamais ce qu'il y a dans la panse d'un juge. Signifie qu'il ne faut préjuger de rien.

 

640     

panse

Ènn' awè plin l' panse.

T. L. En avoir plein la panse.

S'emploie généralement par quelqu'un qui est complè­tement déprimé, dépité.

Note. — On complète parfois, en guise de boutade, en disant : et gn'a min.me on bokèt qu' passe fou. (et il y a même un morceau qui sort dehors).

 

641      

panse

Fè l' plate-panse.

T. L. Faire la plate-panse.

C'est avoir une attitude basse, humiliante.

 

642     

panse

Rîre plin s' panse.

T. L. Rire plein sa panse. C'est rire très fort.

 

643     

panse

I boure è s' panse come on tchin d' taneû.

T. L. Il bourre dans sa panse comme un chien de tanneur.

Se dit à propos d'un goinfre.

 

644     

panse

Il a tos lès mwaîs toûrs è s' panse.

T. L. Il a tous les mauvais tours dans sa panse.

Se dit de quelqu'un qui ne cherche qu'à nuire.

 

645     

panse

Ièsse li panse o 1' nasse.

T. L. Etre la panse dans la nasse.

C'est éprouver de très graves ennuis, se trouver dans une situation dramatique dont l'issue ne laisse aucun doute.

 

646     

panse

Awè l' diâle o l' panse.

T. L. Avoir le diable dans la panse.

C'est agir comme un possédé. Q

 

647     

panse

Awè l' dâr o l' panse.

T. L. Avoir le dard dans la panse.

C'est être aiguillonné par le désir ou par la colère.

 

648     

pape

PAPE

C' è-st-ossi râre qui do stron d' pape.

cf. - stron 850.

 

649     

pape

I n' faut nin v'lu ièsse pus catolike qui 1' pape.

T. L. Il ne faut pas vouloir être plus catholique que le pape.

En toute chose, il faut savoir faire preuve de bon sens dans son comportement.

 

650     

papî

PAPIER

I pièd sès papîs, i n' sèrè pus mayeûr.

cf. - mayeûr 533.

 

651      

pakèt

PAQUET

Fè sès pakèts.

T. L. Faire ses paquets.

C'est s'en aller de la maison où l'on demeurait, généra­lement, lorsqu'il y a désaccord.

 

652     

pakèt

Èle a ramèchenè s' pakèt.

T. L. Elle a ramassé son paquet.

Se dit d'une jeune fille enceinte.

 

653     

pakèt

Risqué I' pakèt.

T. L. Risquer le paquet.

C'est s'engager dans une affaire douteuse.

 

654     

pakèt

Fè ses pakèts.

T. L. Faire ses paquets.

C'est se préparer à mourir. Se dit du mourant dont les mains chiffonnent la literie comme pour l'emporter.

 

655     

pakèt

On lî a disvôtyi s' pakèt

T. L. On lui a déballé son paquet.

Se dit lorsqu'on a adressé à quelqu'un tous les repro­ches qui s'imposaient. On lui a dit ses quatre vérités.

 

656     

parint

PARENT

Lès parints n' sont nin dès tchins.   

T. L. Les parents ne sont pas des chiens.

Les parents ont toujours quelque privilège. Tous les membres d'une famille doivent se soutenir, s'entr'aider.

= Lès parints, c' èst nin dès bokèts d' têle.

T.L. ... , ce ne sont pas des morceaux de terrine.

 

657     

parint

Li rwè n' èsteut nin d' sès parints.

T. L. Le roi n'était pas de ses parents.

Se dit de quelqu'un qui vient d'éprouver une totale satisfaction qui l'a rendu plus heureux qu'un roi.   

 

658     

parint

Is sont parints do costè do l' vîye grègne.

T. L. Ils sont parents du côté de la vieille grange.

Se dit à propos de parents à un degré très éloigné.

= ... do costè d l' brayète à l' 36e boutenîre.

T.L. ... du côté de la braguette à la 36e boutonnière.

 

659     

pate

PATTE

Ècrachi l' pate.

T. L. Graisser la patte.

C'est donner de l'argent à quelqu'un pour le gagner, pour le corrompre.

 

660     

pate

Ritoumè su sès pates.

T. L. Retomber sur ses pattes.

Se dit lorsqu'on parvient à rétablir une situation diffi­cile,  compromise.

 

661      

pate

Fè l' pate di vroûl.

T. L. Faire la patte de velours.

C'est cacher sous des dehors caressants le dessein qu'on a de nuire. Tenter d'amadouer.

 

662     

pau

PIEU

Ièsse su paus, su fotches.                      

T. L. Etre sur pieux, sur fourches. C'est être sur le qui-vive.

 

663     

paurt

PART

Donè s' paurt aus tchms.

T. L. Donner sa part aux chiens.

C'est renoncer aux bénéfices d'une affaire, aux avan­tages qu'on peut avoir.

NB Ou: Nin nin d'nè s' paurt aus tchins.

T.L. Ne pas donner ...

Idem.

 

664     

paurt

I faut sawè fè l' paurt do diâle.

T. L. Il faut savoir faire la part du diable.

C'est savoir se montrer indulgent. Ne pas juger avec trop de rigueur les actions, la conduite d'une personne, et tenir compte de la faiblesse humaine.

 

665     

paukes

PÂQUES

Fè sès paukes avou lès mon.nîs.

T. L. Faire ses pâques avec les meuniers.

C'est attendre le dernier jour du temps pascal pour se confesser et communier.

 

666     

pavéye

PAVÉ  (fig.)

Ièsse su l' pavéye.

T. L. Etre sur le pavé.

Se dit d'une personne qui n'a point de domicile, qui ne trouve pas où loger.

Signifie aussi être sans emploi, sans condition.

 

667     

pavéye

Rote todi, c' èst tote pavéye.

cf. - rotè 797.

 

668     

payis

PAYS

I gn-a todi on payis po sauvè l' ôte.

T. L. Il y a toujours un pays pour sauver l'autre.

Se dit plaisamment à quelqu'un qui vient de vous ren­dre service ou à qui vous avez rendu service.

 

669     

pèchi

PÊCHER

Pèchi padrî lès trûtes (/ l' trûte).                  

T. L. Pêcher derrière les truites (/ la truite).

C'est être imprévoyant, agir sans réfléchir aux consé­quences.

 

670     

pèchon

POISSON

Ièsse come li pèchon è l' êwe.

T. L. Etre comme le poisson dans l'eau.

C'est se trouver bien, être à son aise dans quelque lieu.

 

NB On dit aussi ironiquement: ... è l' bolante êwe.

T.L. ... dans l'eau bouillante.

Ne pas être à son aise.

 

671      

pêle

PIQUE

Quand i n' toûne nin dès pêles, c'est dès makes.

T. L. Quand il ne tourne pas des piques, c'est des trèfles.

Se dit à propos de quelqu'un qui ne connaît que revers à qui rien n'est favorable.

Par extension, se dit d'un ménage qui ne connaît que la discorde.

Note. — II y a dans cette expression allusion aux cartes à jouer de couleur  noire.

 

672     

pèlè

PELÉ

Pèlè come on rat (d' èglîje).

T. L. Pelé comme un rat (d'église).

C'est être très pauvre, complètement ruiné.

 

673      

pèlè

Ièsse pèlè come on-ou.

T. L. Etre pelé comme un œuf.

C'est être complètement chauve.

 

674      

pèlè

I gn-aveut trwès pèlès èt deûs tondus.    

T. L. Il y avait trois pelés et deux tondus.

Se dit en parlant d'une réunion peu nombreuse.

Aussi: = ... quate pèlès èt deûs tondus (ou: on tondu).

 

675      

pére

PÈRE

On n' aprind nin à s' pére à fè dès djon.nes.

T. L. On n'apprend pas à son père à faire des enfants.

Se dit lorsqu'un ignorant veut donner des leçons à un homme qui en sait plus que lui.

 

676

pére

Là co bin qui s' pére a v'nu au monde divant li.

T. L. Il est heureux que son père soit né avant lui.

Se dit de quelqu'un qui, n'étant pas très courageux, peut profiter de la situation, de la fortune édifiée par son père.

 

677      

pia

PEAU

N'awè qui l' pia su lès-ouchas.

cf. - oucha 612.

 

678     

pia

On n' a qu' one pia èt ça èst co rade ûsè.

T. L. On n'a qu'une peau et c'est encore vite usé.

Il faut savoir profiter de la vie, celle-ci étant toujours trop brève.

 

679     

pia

Li bièsse crèverè è s' pia.

T. L. La bête crèvera dans sa peau.

Se dit d'une personne incorrigible.

 

680     

pia

Potchi fou di s' pia.

T. L. Sauter hors de sa peau.

C'est se fâcher, se mettre en colère, réagir vigoureuse­ment.

 

681      

pia

I toûwereut on pû po-z-awè l' pia.

cf. - pu 746.

 

682     

pîce

PIÈCE

Il a todi l' pîce po mète au trau.

T. L. Il a toujours la pièce pour mettre au trou.

Se dit de quelqu'un qui a réponse à tout, qui ne se laisse pas facilement confondre, qui a l'esprit d'à-propos.

 

683     

pîce

Achetè po pîce di pwin.           

cf. - pwin 7,

 

684     

picète

PINCETTE

I n' èst nin à djonde avou dès picètes.

cf. - djonde 322.

 

685     

pichi

PISSER

Ci n' èst nin li qu'a pichi Moûse.

T. L. Ce n'est pas lui qui a pissé la Meuse. Se dit d'un homme sans esprit.

 

686     

pichi

C' èst domadje qu' èle piche.

T. L. C'est dommage qu'elle pisse.

C'est  une  réponse  ironique  à  l'éloge  exagéré  d'une femme.

 

687     

pîd

PIED

Fè d' sès pîds èt d' sès pougns.

T. L. Faire de ses pieds et de ses poings.

C'est se donner beaucoup de peine pour obtenir satis­faction, mener à bonne fin.

C'est user de tous les moyens pour réussir.

 

688     

pîd

Djouwè dès pîds èt dès pougns.

cf. - djouwè 334.

 

689     

pîd

Trouvè tchaussure à s' pîd.

cf. - tchaussure 871.

 

690     

pîd

Awè on pîd dins li stri.

T. L. Avoir un pied dans l'étrier.

C'est être bien mis pour réussir, être avantageusement placé.

 

691      

pîd

Il è-st-ossi bièsse qui ses pîds.

cf. - bièsse 79.

 

692     

pîd

Tinu lès pîds tchôds.

T. L. Tenir les pieds chauds.

C'est poursuivre quelqu'un de ses assiduités, généra­lement dans un but intéressé ; faire une cour assidue.

 

693     

pîd

Awè bon pîd, bon-ouy.

T. L. Avoir bon pied, bon œil.

C'est se porter bien, être dans toute sa force.

Se dit surtout à propos d'un vieillard alerte et bien portant.

 

694     

pîd

Ni sawè su qué pîd dansè.

T. L. Ne savoir sur quel pied danser.

C'est ne savoir quelle contenance tenir, ne savoir quel parti  prendre. Variante : Ni pus sawè su que pîd baie.

T. L. Ne plus savoir sur quel pied baller.

 

695     

pîd

Mète lès pîds dins l' plat.

T. L. Mettre les pieds dans le plat.

C'est réagir avec véhémence ; ne pas s'en laisser im­poser.

 

696     

pîd

On n' a jamaîs mèyeû sès pîds qu' dins sès vîs solès.

T. L. On n'a jamais meilleur ses pieds que dans ses vieux souliers.

Se dit en guise de conclusion lorsqu'on veut affirmer que rien ne peut prévaloir sur les habitudes et traditions dans lesquelles on vit généralement satisfait.

 

697     

piède

PERDRE

I n' faut rin lèyi piède.

T. L. Il ne faut rien laisser perdre.

Il faut tirer profit de tout. Rien n'est inutile.

 

698     

piède

I n' pièd rin à ratinde.

T. L. Il ne perd rien à attendre.

Se dit de quelqu'un dont la conduite est répréhensible et dont la punition, pour être retardée, n'en est pas moins certaine.

 

699     

piède

I fait spès èwou qu' i s' pièd.

cf. - spès 836.

 

17:41 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.